Il y a un mois, retour en France, fini le Venezuela. Un mois et toujours cet incroyable sentiment d’avoir vécu une expérience unique, grave, étourdissante, un mois que la France apparait plus que jamais rigide, figée, engourdie, dépressive.

IMG_8314

J’ai quitté le Venezuela sur une manifestation de soutien à Chavez, celui-là même qui est décrit ici comme un terrible dictateur, comme un dangereux mégalomane. Un mois à tenter d’expliquer que les lunettes ne corrigent pas toujours la désinformation quotidienne de nos journaux bons tons.

IMG_8317IMG_8453

Quelques jours après cette manifestation vénézuélienne, en France, le 29 janvier, les rues de nos villes se couvraient de banderoles, le peuple vilipendait celui qui avait reçu l’onction citoyenne, il y a moins de deux ans, à peine. Là-bas, Chavez était acclamé, dix ans après son sacre, ici Sarko était hué.

IMG_8682_3

IMG_8752

Étrange sensation, étranges démocraties. Là-bas, une démocratie vivante, jeune, qui apprend, qui exprime son désir, ici une démocratie de notables, d’affairistes, d’énarques.

IMG_8672_2IMG_8700

IMG_8727

Étrange sensation, comme si la démocratie, depuis Athènes, renaissait continuellement et que ses formes constamment changeaient d’état. Il y a les vieilles démocraties que d’aucun considère comme éternelle et inscrite dans un marbre noirci, et il y a les nouvelles qui se fabriquent. Oui, voilà une nouvelle fabrique de démocratie dans ce Venezuela chaotique.

IMG_8241IMG_8490

IMG_8446

Évidemment, il est plus simple de voir l’appui à Chavez comme une manipulation du despote et les quinze rendez-vous électoraux, comme un simple jeu médiatique à la gloire de l’homme au béret. Bien sûr, il est toujours plus aisé d’expliquer que le tribun est un populiste et de ne pas regarder la réalité du peuple vénézuélien. Bien sûr, si l’Histoire n’existait pas, ce serait si simple de hurler avec les loups. Mais l’Histoire est têtue et la mémoire tenace. Qu’ont fait tous les dirigeants de ce pays les quelques cent dernières années pour le peuple ? Qu’a fait la communauté internationale pour aider les peuples d’Amérique Latine, que fait-elle aujourd’hui pour l’Afrique ?

IMG_8620

Alors plutôt que de donner des leçons dans Libé ou Le Monde, l’Alpha et l’Oméga de toutes nos certitudes, il convient d’abord de balayer devant nos portes. Et il suffit de s’étonner qu’un Chavez émerge et qu’il plaise au peuple. Pendant des siècles, aucunes des élites en place n’ont jeté un seul coup d’œil sur la population en souffrance. Chavez est le premier à s’adresser aux plus pauvres. Allez, je vous entends : « populiste » dites-vous. Peut-être, mais quand ça profite à la majorité, pourquoi pas. Et si comparaison il y a, alors amusons-nous un instant. Que vaut une démocratie qui fait passer par voie parlementaire ce que le peuple a rejeté deux ans avant par référendum. Qui s’étonne encore que les députés et les sénateurs remettent en cause le souhait de plus de 55% des citoyens, tout simplement parce qu’ils considèrent que le peuple n’a pas bien compris les bienfaits du traité constitutionnel…

IMG_8708IMG_8735

Des millions de gens dans la rue pour que Chavez continue sa révolution bolivarienne, son socialisme du XXIème siècle. Des millions de gens dans la rue pour refuser les réformes néo-libérales de la droite la plus décomplexée depuis Vichy, et un gouvernement français sourd et aveugle. Où est la démocratie ?

IMG_8485 

IMG_8645

D’une manif à une autre, comme les deux côtés d’une même pièce. Pile, l’avenir est en construction, face, la lutte ne fait que commencer.

IMG_8637IMG_8467

IMG_8668_2

IMG_8687_2IMG_8755

IMG_8270IMG_8260