"Sous le rocher, le homard" c'est une émission de radio où l'on parle des enfants, des adolescents et de leurs parents.


La psychanalyse en extension

18893327

« Il faut que les élèves fassent leur métier d’élèves ». Voilà une injonction toute administrative, une prescription éducative non négociable, non discutable. D’ailleurs, à y réfléchir, les élèves l’appliquent à la lettre et de ce métier, ils en ont tous les stigmates, toutes les cicatrices, toutes les souffrances.
Les maladies professionnelles sont nombreuses ; absentéisme, apathie, consumérisme, violences physiques et verbales, échec scolaire… Les remèdes, comme autant de placébo, montrent leurs limites ; punitions, voies de garage, exclusion… L’autorité répond à la violence des maux, plutôt que le langage à la dureté des mots.
Le laboratoire CIEN de Toulouse, entendez par là : Centre Interdisciplinaire sur l’ENfance, interroge le langage pour répondre aux douleurs des élèves et des enseignants, fait parler le corps pour retrouver la chair et offre un espace de dialogue sur l’enfant.
Enseignant, éducateur, psychologue, psychanalyste, orthophoniste, assistante sociale, infirmière, conseiller principal d’éducation, juriste… peuvent échanger pour trouver des chemins vers le mieux-être des enfants.

Emission du 23 juin 2008 sur Radio Mon Païs (90.1) – Toulouse (59 mn)
Invités :

  • Lucie Spagnuolo, responsable du laboratoire CIEN de Toulouse
  • André Soueix, psychanalyste, membre de l’école de la cause freudienne

Quelques références :

  • Livre DVD de Joseph Rossetto « jusqu’aux rives du monde » et le documentaire de Philippe Troyon « quelle classe, ma classe ! » sur l’expérience du collège Pierre Sémard de Bobigny. 2007.
  • « comment se faire entendre à l’école ? » sur les travaux du laboratoire CIEN - CRDP Aquitaine. 2008.
  • « Voulez-vous être évalués ? » Jean-claude Milner et Jacques-Alain Miller. Edition Grasset et Fasquelle, 2004.
  • « la politique des choses » Jean-claude Milner. Edition Navarin, 2005.
  • « le secret des dieux » Jacques-Alain Miller. Edition Navarin, 2005.
  • « Philisophie : anthologie » Michel Foucault. Folio, 2004.
  • le journal « Terre du CIEN ». http://www.ecf-echoppe.com
  • la revue « la cause freudienne ». http://www.causefreudienne.org   
  • la revue « le Nouvel Ane ».  http://www.ecf-echoppe.com

Télécharger l'émission


La vulgarisation scientifique

Certaines études rendent compte du manque de performance scientifique des petits français, de leur désamour face à la physique, aux mathématiques et autres sciences dites dures. La science ne serait donc plus à la mode ?
Mais si être nul en science n’était pas une fatalité, si la science c’était autre chose que le prof sévère en blouse blanche avec son compas géant et sa craie qui crisse contre le tableau…
Aristote disait : « l’homme pense parce qu’il a des mains ». Et si la science, obscure pour beaucoup d’entre nous, se pratiquait par l’expérimentation. Si nos mains mettaient la main à la pâte de la chose scientifique. Et si, en petits débrouillards, nos enfants jouaient aux agitateurs scientifiques, aux observateurs de réels ?
Si, à l’école ou ailleurs, les enfants bricolaient la science comme leur bicyclette ? Si, entourés de génies illuminés, de curieux invétérés, de chercheurs illustres, de découvreurs méconnus, ils s’amusaient de la science pour mieux la connaître.
Finalement, le savoir scientifique doit-il simplement se penser en terme de performance, d’usage immédiat, d’application commerciale ? Ou doit-il servir à éveiller, interroger le monde, à pratiquer l’art de la critique et de l’analyse ? La science accessible à tous, n’est-ce pas aussi le meilleur moyen de faire vivre la démocratie ?


Emission du 9 juin 2008 sur Radio Mon Païs (90.1) – Toulouse (59 mn)
Invités :

  • Pierre BONNEFOND, physico-chimiste, Direction de la Communication, de l'Education et des Affaires Publiques au Centre National d'Etudes Spatiales (CNES) et membre de « la main à la pâte »
  • Jean Matricon, physicien, membre de « la main à la pâte »
  • Clémence Nioche, administratrice Midi-pyrénées de l’association « les petits débrouillards »

Quelques références :

  • « Graine de science », édition le Pommier (rencontres scientifiques et enseignants)
  • « Eléments de didactiques des sciences physiques », Guy Rubard et Jean-Claude Guillaud, édition PUF, 1997.
  • « L’enfant et la science : l’aventure de la main à la pâte », georges Charpak, édition Odile Jacob, 2005.

Infos pratiques :

  • la main à la pâte : www.lamap.fr
  • les petits débrouillards : www.lespetitsdebrouillards.org/
  • professeurbidouille.blogspot.com

Télécharger l'émission



La médiation familiale

Hier, il était l’amour, le compagnon de tous les jours. Aujourd’hui, c’est l’ennemi.
Hier, elle était la confidente fidèle, souriante. Aujourd’hui, chacune de ses paroles a un goût amer, une saveur acide et le verbe est affûté pour blesser.
Hier, tout n’était que confiance, aujourd’hui, c’est la méfiance.
Après une rupture ou un divorce, tout l’univers d’avant s’écroule, tous les repères de la vie de couple explosent.
Et lorsqu’au milieu il y a des enfants, le problème est tout autre. Il y a bien sûr la réponse judiciaire, avec le juge des affaires familiales qui tranche pour la garde des enfants, la pension et le partage de l’autorité parentale. Mais les tensions ne sont pas pour autant effacées, les petits mots de la discorde sont toujours présents, les sentiments de trahison, de rejet ne sont toujours pas évacuées ; et la parole reste toujours empêchée.
C’est là, dans cette souffrance, dans cet impasse communicationnel qu’intervient la médiation familiale. Dans un lieu neutre, le médiateur familial se pose comme un tiers, pour permettre au couple de renouer le dialogue, pour que puisse se construire une conciliation, dans l’intérêt des enfants.

Emission du 26 mai 2008 sur Radio mon Paîs (90.1) – Toulouse (59 mn)
Invitée :

  • Laurence Selle, médiatrice familiale au sein de l’école des parents et des éducateurs de Toulouse.

Quelques références :

  • « Pratique de la médiation, une méthode alternative à la résolution des conflits », Jean-Louis Lascoux, Editeur : ESF, 3° ed. 2004.
  • « Se séparer sans se déchirer. La médiation familiale : renouer le dialogue, protéger les enfants, dépasser la crise », Jocelyne DAHAN et Evangéline de SCHONEN-DESARNAUTS, Editions Pocket, 2000,
  • « Re-créer les liens familiaux. Médiation familiale - Soutien à la parentalité », Michèle SAVOUREY et Pierrette BRISSON, Les Presses de l'Université de Laval Coll. Chronique Sociale, 2èm éd ; 2008,
  • « Guide de la médiation familiale, étape par étape », Annie Babu et Pierrette Bonnoure-Aufiere, Editions érès, 2006,
  • Journal "le médiateur familial" edité par la FENAMEF
  • Revue "Ecrits et manuscrits de la Médiation Familiale" editée par l'APMF

Infos pratiques :

  • FENAMEF - Fédération Nationale de la Médiation Familiale - http://www.mediation-familiale.org/
  • APMF – Association Pour la Médiation Familiale - http://www.apmf.eu
  • CAF – Caisse d’Allocations Familiales - www.caf.fr/

Télécharger l'émission


Les relations fraternelles

Depuis de nombreuses années, les chercheurs travaillent sur la place de la mère au sein de la famille. Celle du père fait aussi l’objet de nombreuses réflexions. Mais qu’en est-il de la place des frères et des sœurs ?
Les contes et les légendes font pourtant la part belle aux relations fraternelles. La légende romaine des deux frères Remus et Romulus, abandonnés par leur mère et élevés par une louve, symbolise la rivalité, structurante semble-t-il, mais qui aboutit au meurtre de Romulus par Remus.
Les contes de notre enfance mettent en scène également les relations fraternelles, où l’aîné jouit de toutes les faveurs, alors que le cadet est le plus souvent méprisé. C’est pourtant ce dernier qui s’en sort le mieux, à l’instar du Petit Poucet ou de Cendrillon.
Jalousie et complicité, rivalité et fraternité, haine et amour, autrui et soi. Les relations fraternelles semblent se décliner dans l’ambivalence permanente. Comme s’il s’agissait d’être à la fois « même » et à la fois « différent ».

Emission du 28 avril 2008 sur Radio Mon Païs (90.1) – Toulouse (59mn)
Invitée :

  • Stéphanie Jacquemin, chercheur en Psychologie du Développement à l’Université de Toulouse le Mirail.

Quelques références :

  • Angel, S. (2004). La fratrie, des liens indestructibles. Cahiers critiques de thérapie familiale et de pratiques de réseaux, 32 (1), 35-48.
  • Buisson, M. (2003). La fratrie, creuset des paradoxes, L’Harmattan, Paris
  • Camdessus, B. (dir.) (1998). La fratrie méconnue, ESF, Paris.
  • Meynckens-Fourez, M. (1999). La fratrie, le point de vue éco-systémique, in TILMANS-OSTYN E. & MEYNCKENS-FOUREZ M. : Les ressources de la fratrie (pp. 37-68),
  • Rufo Marcel. (2002). Frères et soeurs, une maladie d’amour, Fayard, Paris.
  • Scelles, R. (1998) : Fratrie et handicap. L’Harmattan, Paris.
  • Scelles, R. (2004b). La fratrie comme ressource. Cahiers critiques de thérapie familiale et de pratiques de réseaux, 32(1), 105-123.
  • Sulloway, F.J. (1999). Les enfants rebelles. Odile Jacob, Paris.

Télécharger l’émission



Les tribulations d’un éducateur

« Apaches », « blousons noirs », « sauvageons » et autres «racailles», la liste est longue et suit l’histoire des peurs de notre société face aux jeunes délinquants. La société crée en permanence des instruments pour contrôler, prévenir ou punir ces actes délictueux. Au gré des passions et des ivresses, nous alternons entre prévention et répression.
Les éducateurs spécialisés sont parmi les acteurs de ce dispositif les plus « au front ». A l’instar de notre invité, ils sont sur le terrain et mouillent le maillot. A la manœuvre derrière la mêlée, jouant de la feinte de passe, en tronche parfois, disposés à donner un bouchon au besoin, ils jouent toujours correct, mais viril.
Les éduc spé de cette trempe ne peuvent que trimbaler des valeurs de sacrifice et de respect à leurs jeunes protégés.
« Si on te cogne, tu te rends pas. Tu souris, ça désarçonne l’adversaire ». Et puis le rugby c’est un sport de contact. Tampon, carton, cachou, caramel, beignet sont autant de « rugueuses caresses au raz du gazon », comme le précise Jef Curvale dans « les enfants de la mêlée ».
Le métier d’éducateur spécialisé se conjugue parfois avec rugby. Les valeurs , les codes, les règles du noble art, de l’ovalie fleurie, sont autant de balises pour les jeunes en perdition, pour les délinquants en herbe.

Emission du 14 avril 2008 sur Radio Mon Païs (90.1) – Toulouse (59mn)
Invité :

  • Jef Curvale

Quelques références :

  • « les enfants de la mêlée » Jean-François Curvale, Dominique Delpiroux, Jiho. Editions érès, 2007.
  • « Sales gosses » Jean-François Curvale, Dominique Delpiroux, Jiho. Editions érès, 2005.

Infos pratiques :

  • Association « Sauvegarde 31 »

Télécharger l’émission


L’allaitement maternel

L’Organisation Mondiale de la Santé recommande l’allaitement durant les six premiers mois de la vie. C’est l’alimentation idéale du jeune bébé et du nourrisson !
Pourtant, allaiter ne semble pas aller de soi. Certaines femmes invoquent la douleur, la crainte de crevasses. D’autres ne savent pas comment s’y prendre et ont peur que le bébé ne s’alimente pas comme il faut.
L’allaitement est un acte naturel, bien évidemment. Pour autant, dans nos sociétés, les paramètres psychologiques et sociologiques sont tout aussi déterminants. Dans l’allaitement maternel se joue la relation intime entre la mère et son enfant, la place du père, le rôle des soignants lors de l’accouchement, l’éducation reçue, le rapport avec le travail.
Aujourd’hui, 30 % des jeunes mères continuent d'allaiter après 1 mois et seules 5 à 10 % persistent après 2 mois.
Dans l’allaitement n’y a-t-il pas aussi le plaisir du bébé, de la mère, peut être aussi du père ? Ne se joue-t-il pas dans ces premiers instants de la vie, un processus essentiel d’éveil des sens de l’enfant, des sentiments entre la mère et l’enfant ?

Emission du 10 mars 2008 sur Radio Mon Païs (90.1) – Toulouse (59mn)
Invitées :

  • Régine Prieur, sage-femme, psychologue et consultante en lactation
  • Sylvaine Lohès, maman…

Quelques références

  • Michel Soulé et coll.: "L'allaitement maternel : Une dynamique à bien comprendre", Ed.: Erès, 2003.
  • Lyonel Rossant et Jacqueline Rossant-Lumbroso: "Bien nourrir son bébé de 0 à 3 ans", Ed. Odile Jacob, 2006.
  • Céline Dalla Lana-Arnal : "Allaiter, un jeu d'enfant", Ed. : Absolum, 2007.
  • Patrick Ben Soussan (coordonné par) « Ces bébés qui nous font mal » Collection Spirale n°45, éditions érès, 2008.
  • Marie Thirion « l’allaitement maternel, de la naissance au sevrage ».

Infos pratiques

  • La Leche League, http://www.lllfrance.org
  • Coordination française pour l'allaitement maternel - COFAM - http://www.coordination-allaitement.org
  • Information pour l'allaitement (IPA) - http://www.info-allaitement.org/
  • Action pour l'allaitement (APA) - http://action.allaitement.free.fr/

Télécharger l’émission



Les enfants tyrans

« Lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèves et préfèrent les flatter (…) alors c'est là en toute beauté et en toute jeunesse, le début de la tyrannie ». Ainsi parlait Platon au 3ème siècle avant JC.
Au XXIème siècle, la tyrannie s’installe parfois dans nos foyers, elle est l’œuvre de nos enfants. Devenus rois des lieux, ils prennent peu à peu la place du tyran dans la famille.

Enfants-rois, ils sont des enfants proies de la société de consommation, ils sont prescripteurs d’achat et la cible privilégier des publicitaires en tout genre.
Enfants tyrans, ils sont aussi victimes d’un malaise éducatif. Dans la toute-puissance, au centre de toutes les préoccupations, ils n’ont pas les balises et les repères suffisants pour naviguer dans la vie. Ces enfants-là sont dans la souffrance.

L’évolution de la famille joue-t-elle un rôle important dans la genèse de ses enfants rois ? Existe-t-il une bonne autorité ? Quelles sont les règles à mettre en place ? Faut-il sanctionner ?

Emission du 25 février 2008 sur Radio Mon Païs (90.1) – Toulouse (59mn)
Invité :

  • Sylvie Companyo, directrice de l’école des parents de Toulouse, et psychologue

Quelques références :

  • "Enfants-rois, plus jamais ça" de Christiane Olivier, Editions Albin Michel, 2002
  • "De l'enfant roi à l'enfant tyran" de Didier Pleux, Editions Odile Jacob, 2002,
  • Alain Braconnier “Psychodynamique et Psychanalyse” (Masson, 1998)
  • Alain Braconnier et D. Marcelli, “L’Adolescence aux mille visages” (Odile Jacob, 1998).

Télécharger l’émission


Le mystère du langage, le développement du langage chez l'enfant

Le langage est une drôle d'affaire. Il se construit dès la naissance, peut-être même avant, dans le doux balancement du ventre de la mère. Encore protégé, l'enfant entend sourdement une étrange musique, des sons qui émanent de l'extérieur, il se familiarise avec sa la langue maternelle, il est déjà bercé par tout un environnement culturel.
Le développement du langage oral de l'enfant se fait par étapes, par tâtonnement, par émerveillement de ses parents, de lui-même aussi. Quand un son singulier s'échappe pour la première fois de sa petite bouche, surpris, il le refait et le répète encore, pour bien le posséder. L'enfant apprend, explore, se confronte, en un mot ; il communique.
Des premiers pleurs réflexes, aux gazouillis, an passant par les premiers mots balbutiés, il acquiert peu à peu l'expertise, la symbolisation, la pensée. « Tout est langage » comme nous le rappelle Françoise Dolto.
Comment se construit le développement du langage chez l'enfant ? Quels en sont les pré-requis ? Quel rôle joue le milieu familial ? Quels sont les dysfonctionnements, les troubles possibles, et les solutions pour y remédier  ?

Emission du 11 février 2008 sur Radio Mon Païs (90.1) – Toulouse (59mn)

Invitée :

  • Florence Arroyo-Mallet, orthophoniste

Quelques références :

  • Jacques Salomé « papa, maman écoutez-moi vraiment » Pour comprendre les différents langages de l’enfant. Albin Michel, 1989
  • Alves C, Gibaru I. « Le parcours de l’apprenti parleur » ortho édition, 2001
  • Françoise Dolto « tout est langage » édition Carrière-Vertge
  • Christine Egaud « Les troubles spécifiques du langage écrit et oral », CRDP Lyon, 2001

Télécharger l'émission


Ô plaisir de lire, la littérature jeunesse

Nos enfants ne lisent plus, ils préfèrent la télé, les jeux vidéos, internet. Ils préfèrent jouer dans leur chambre et se raconter leurs histoires de princesse ou de guerrier.
C’est terrible, inquiétant, affolant même. L’angoisse de l’échec scolaire nous envahit et d’un coup, d’un seul nous prenons le petit par la main et nous nous dirigeons vers la librairie la plus proche, dans l’espoir secret que la libraire fera le miracle tant attendu : qu’elle donnera enfin le goût de la lecture à notre rejeton !
Obligation, performance, effort, force est d’admettre que bien souvent nous conjuguons le verbe « lire » au temps les plus détestables et l’effet produit est inversement proportionnel à nos attentes.

Emission du 28 janvier 2008 sur Radio Mon Païs (90.1) – Toulouse (59mn)

Invités :

  • Françoise Guiseppin, responsable du rayon jeunesse de la librairie Ombres Blanches de Toulouse
  • Ghislaine Roman, auteur de livres pour enfants et institutrice

Quelques références :

Ghislaine ROMAN    

  • « Le parapluie volant », illustré par Vincent Bourgeau, Milan, pour les enfants de 3 ou 4 ans.
  • « Le livre des peut-être », illustré par Tom Schamp, Milan, pour les enfants de 5 ou 6 ans.
  • « Le livre des si », illustré par Tom Schamp, Milan, pour les enfants de 5 ou 6 ans.
  • « Tukaï, l'enfant sorcier », illustré par Frédéric Pillot, Milan, pour les enfants de 8 ou 10 ans.
  • « Carnavalphabet », illustré par Tom Schamp, p’titGlénat

Livres pour parents

  • « Littérature dès l'alphabet » Henriette Zoughebi (dir.) Ed. Gallimard Jeunesse, 2002
  • « Les livres c'est bon pour les bébés » Marie Bonnafé Ed. Hachette Littératures

Livres pour enfants

  • « Léonie dévore les livres » Laurence Herbert, Frédéric Du Bus Ed. Les Petits Duculot, 2003
  • « L'Arbre lecteur » Didier Levy, Tiziana Romanin Ed. Sarbacane, 2003
  • « Les Bébés livres » Florence Langlois, Fabienne Frémeaux Ed. L'Ecole des loisirs, 2003
  • « Caché dans ma boîte » Dee Lillegard, Jon Agee Ed. Bilboquet, 1996
  • « L'Oiseau-livre » Elisabeth Brami, Zaü Ed. Les Petits Duculot, 2003

Infos pratiques :

  • La Joie par les livres - Centre national du livre pour enfants - 25, boulevard de Strasbourg - 75010 Paris - Tél. : 01 55 33 44 44
  • Lire et faire lire - 3, rue Récamier - 75341 Paris Cedex 07 - Tél. : 0 825 83 28 33

Télécharger l'émission


Les écoles à pédagogie différente.

On a tant glosé, épilogué, disserté sur l'éducation et sur la pédagogie. On a tant voulu une école qui nous libère et nous éveille, une école où chacun de nos enfants se sentiraient heureux et apprendraient à devenir le citoyen de demain... on a tant rêvé.

Ces écoles existent. Elles se réclament de la pédagogie Freinet, Montessouri, Steiner, Cousinet. Elles empruntent à Paolo Freire l'éducation libératrice, à janusz Korczak la défense des droits des enfants, à Fernand Oury le principe de l'hétérogénéité dans la classe, à Françoise Dolto ceux de la psychanalyse.

Parce que l'école traditionnelle ne répond pas à la singularité de chaque enfant, parce qu'elle s'inscrit le plus souvent dans une logique de masse, les écoles à pédagogie différente, encore trop peu nombreuses, représentent non pas une curiosité, mais peut être une réelle alternative.

Emission du 14 janvier 2008 sur Radio Mon Païs (90.1) - Toulouse (59mn)

invités :

  • Jean-Pierre Quayret, instituteur à l'école Nouvelle de la Prairie de Toulouse
  • Patricia Mothes, institutrice à l'école Nouvelle de la Prairie
  • Gwen Lefeuvre, chrecheur en Sciences de l'éducation
  • Myriam Bras (par téléphone), écoles bilingues occitanes, les Calandretas

Quelques références :

  • Le Monde de l’Education N°360, “une autre école”, juillet-août 2007
  • Roger Auffrand, “Le guide-annuaire 2008, des écoles différentes, alternatives éducatives”, 28ème, AIE, Possible
  • "Copie non conforme" Quinze ans à La Prairie, école nouvelle, Max Collet, Dominique Lauze, Mireille Royer, Marie de Vals, ed. Privat, 1990
  • « L’Education Nouvelle, histoire, présence et devenir », Sous la direction de Dominique Ottavi, Annick Ohayon et Antoine Savoye, Peter Lang, 2004
  • « Roger Cousinet, la promotion d’une autre école », Suzanne Saisse et Marie de Vals, Erès, 2002
  • « Freinet : pédagogie et émancipation », Henri Peyronie, Hachette éducation, coll. Portraits d'éducateurs, 1999, 2e édition en 2001. Extraits de ses écrits.

Infos pratiques :

  • l’école nouvelle de la prairie : www.ecole-laprairie.fr
  • les écoles bilingues occitanes, les Calandretas : www.c-oc.org/calandreta
  • le guide annuaire 2008 : www.ecolesdifferentes.info
  • Institut supérieur Maria Montessouri  01.43.58.89.79 (Institut de formation et maternelle)
  • AMF-AMI (Association Montessouri de France – Association Montessouri Internationale) : amf@montessouri-France.asso.fr
  • L’école de la Neuville : www.ecole-de-la-neuville.asso.fr (l’école avec Françoise Dolto et Fernand Oury).
  • Association nationale pour le développement de l’éducation nouvelle : www.anen.fr
  • fédération des établissements scolaires publics innovants : www.fespi.org

Télécharger l'émission



L'errance des jeunes.

Qu’on les nomme jeunes errants, nomades du vide, jeunes SDF, galériens, routards, travellers ou zonards, ces jeunes ne ressemblent pas à l’image traditionnelle et souvent romantique du vieux clochard, un peu poète, un peu philosophe.
Ils ne sont pas non plus « des enfants des rues » ou des mineurs fugueurs. Ils ont pour la plupart entre 16 et 30 ans et sont accompagnés de chiens.
Ces dernières années, avec l’explosion de la précarisation de l’emploi et du logement, ces jeunes en errance se sont multipliés, pratiquant un nomadisme festivalier en été, et une sédentarisation hivernale forcée dans les agglomérations.
Mais qui sont-ils exactement, quelles sont leurs dynamiques individuelles et collectives qui les poussent sur les routes ? Comment vivent-ils la zone au quotidien ?

Emission du 26 novembre 2007 sur Radio mon Païs (90.1) - Toulouse - 59mn

Invités :

  • Fathia Kémat, formatrice sciences de l'éducation.
  • Patrick, routard, ancien cuisinier sur le campement de enfants de don quichotte à Toulouse hiver 2006-2007.

Quelques références :

  • François Chobeaux, "les nomades du vide" - ed. la découverte, 2004.
  • Véronique Mougin, "Les SDF" - ed. Le cavalier bleu, collection idées reçues, 2005.
  • Chantal Brand-Gaborit, "A propos de l'errance des jeunes" - Association lacanienne internationale, 2000.
  • Diffusion CEMEA - dossier "l'errance des jeunes" - sauvegarde de l'enfance, vol. 55, n°4 septembre-octobre 2000.

Infos pratiques :

  • Réseau national « jeunes en errance », CEMAE - www.cemea.asso.fr
  • Réseau national souffrance psychique et précarité, hôpital Esquirol, 94 saint-maurice (approches médico-psycho-sociales)
  • Fédération nationale des association d’accueil et de réinsertion sociale : www.fnars.org
  • Fédération européennes des associations nationales travaillant avec les sans-abris : www.feantsa.org
  • Observatoire des inégalités : www.inegalites.fr

Télécharger l'émission


Les troubles du comportement alimentaire, l'anorexie.

Chacun garde en mémoire la campagne « No anorexia » d’Olivero Toscani, en Italie, et bien sûr l’affiche terrible de cette jeune fille posant nue et pesant 31 kg.
Cette image a choqué, mais elle a aussi permis de considérer l’anorexie, non comme une simple question de refus de s’alimenter, mais comme un problème dont les dimensions psychiques et psychologiques sont déterminantes.

Cette maladie concerne pour l’essentiel les jeunes filles de 12 à 20 ans. 2% des femmes seraient atteintes d’anorexie. En 20 ans, les cas d’anorexie se seraient multipliés par 4. Ce processus morbide conduit à la mort. Après 10 ans d’évolution, 5 à 10% des malades décèderaient, 20% après 20 ans.

L’anorexie mentale n’est donc pas un phénomène mineur et au delà  des chiffres, il convient d’en comprendre le processus, les origines, psychologiques, familiales, sociales, voire biologiques.

Emission du 22 octobre 2007 sur Radio mon Païs (90.1) Toulouse - 59mn

Invités :

  • Dr Dany Frisch-Benarous, médecin-psychiatre, Clinique Castelviel. Membre de l'association française de thérapie comportementale et cognitive. Thérapeute familial.
  • Fabienne Gouin, ancienne anorexique.

Quelques références :

  • Philippe Jeammet « Anorexie - boulimie : Les paradoxes de l'adolescence », Hachette, 2004.
  • Xavier Pommereau, Jean-Philippe de Tonnac « Le mystère de l'anorexie », Albin Michel, 2007.
  • Ysabelle Lacamp, « Une jeune fille bien comme il faut », ed LGF, 1991.
  • « L'Anorexie et la Boulimie de l'adolescente » par Henri Chabrol. Que sais-je? 1998
  • Olivier et Patrick Poivre d’Arvor, « J’ai tant rêvé de toi » Albin Michel, 2007.
  • Daniel RIGAUD, « Anorexie, boulimie et autres troubles du comportement alimentaire » Essentiels Sciences, médecine et santé – ed ; Milan.
  • Camille Peretti de la Rocca, « Thornytorinx » ed pocket, 2005.

Infos pratiques :

  • Groupe d’étude français sur l’anorexie et la boulimie, Tél : 01 45 43 44 75
  • Anorexie-Boulimie Midi-Pyrénées, abmp31@yahoo.fr
  • association Anorcri « anorexie, boulimie » www.anorcri.com

Télécharger l'émission


Comment parler de la mort aux enfants.

« Quand on meurt c'est au bout de combien de temps qu'on est plus mort ? » interroge Yohan, 6 ans, dans « Sages paroles d'enfants » d’Edwige Antier

C’est quoi la mort pour un enfant de 3 ans, pour un de 6 ans, pour un de 10 ? C’est quoi la mort, pour nous, adultes, responsables, parents ?
Cette question, largement évacuée dans nos sociétés, resurgit brutalement à l’occasion d’un deuil, et là, force est d’admettre que nous sommes souvent désemparés.

Pourtant, l’enfant, quel que soit son âge a besoin d’une réponse, d’une réponse adaptée à son âge, bien sûr, mais aussi d’une réponse adaptée au mort en question.

La mort du petit chat, ce n’est pas la même que celle du grand-père, de la petite sœur, du père ou de la mère, ou de l’enfant lui-même…

Emission du 12 novembre 2007 sur Radio mon Païs (90.1) Toulouse - 59mn
Invités :

  • Dr Michel Vignes, médecin-psychiatre, responsable de l'équipe mobile de psychiatrie de liaison à l'hôpital des enfants de Toulouse.
  • Bruno Boussagol (au téléphone), metteur en scène, exposition spectacle "la belle au bois mourant", parler de la mort avec les enfants... Compagnie de théâtre "brut-de-béton".

Quelques Références :

  • « La vie et la mort »   de Brigitte Labbé et Michel Puech ; ed Milan jeunesse, coll. Les gouters philo. 2007 (à partir de 8 ans)
  • « Au revoir blaireau »  de susan Varley , ed folio benjamin, gallimard jeunesse ; 2001 (3-5 ans)
  • « L’arbre sans fin »  de Claude Ponti ; l’école des loisirs, 2007 (3-5 ans)
  • « Grand-père est mort »  de Dominique de Saint Mars et Serge Bloch, ed calligram, coll « ainsi va la vie », 1995 (peite fiction sous forme de BD – à partir de 6 ans)
  • « La Déclaration, L'histoire d'Anna »  de Gemma Malley éditions Naïve, 2007
  • « La mort expliquée à ma fille »  de Emmanuelle Huisman-Perrin, Ed. Le Seuil, 2002
  • « Parler de la mort » de Françoise Dolto, Ed. Mercure de France/Gallimard, 1998

Infos pratiques :

  • Vivre son deuil - Tél. 01 42 38 08 08
  • Apprivoiser l'absence - Tél. 01 46 66 56 43
  • Association Kevin - Tél. : 02 35 80 80 98 - www.kevin.asso.fr

Télécharger l'émission



Le poids des secrets de famille

A l’affiche, le film de Claude Miller « Un secret », adaptation cinématographique du roman éponyme de Philippe Grimbert. Un récit bouleversant qui raconte comment le jeune Philippe, fils unique, s’invente un frère imaginaire, et découvre peu à peu le terrible secret qui entoure sa famille.

C’est à 40 ans que le comédien Daniel Prévost apprend par une vieille tante mourante le secret de famille : « ton père était un Algérien, un ouvrier. Il avait rencontré ta mère à  Saint-Denis. Tu t’appelles Aït-Salem ». Il mettra dix ans à s’en remettre.
Jack Nicholson, quant à lui, a découvert à 38 ans, dans un article du Times, que celle qu’il prenait pour sa sœur était en réalité sa mère.

Peut-être chez vous aussi, y a-t-il un secret caché, tapi derrière une porte verrouillée.
"L'enfant a toujours l’intuition de son histoire. Si la vérité lui est dite, cette vérité le construit." Nous dit Françoise DOLTO.
Mais comment sent-on qu’il y a quelque chose d’étrange dans notre histoire, une parenthèse, un vide ? Comment peut-on s’en libérer et se construire dans sa totalité ? Comment rassembler le puzzle pour enfin exister ?

Emission du 8 octobre 2007 sur Radio mon Païs (90.1) Toulouse - 58mn
Invité :

  • Marc Bradfer, auteur de « fils de prêtre »

Quelques références :

  • "Fils de prêtre" de Marc Bradfer - Édition Elytis, 2004
  • "Le secret", de Philippe Grimbert - Ed. Grasset, 2004
  • "Aïe, mes aïeux", Anne Ancelin Schützenberger, Paris, Desclée de Brouwer. (17ème édition élargie, 2004)
  • "Secrets de famille, mode d’emploi", Serge Tisseron, Ramsay,
  • "Nos secrets de famille", Serge Tisseron, 1999
  • "Tintin et les secrets de famille", Serge Tisseron - Ed. Aubier, 1992

Infos pratiques :

  • La société française de thérapie familiale :  www.psychanalyse-famille.org
  • l’AIVI (Asso Internationale des Victimes de l’Inceste) - www.aivi.org
  • l’Institut de la Famille - www.institut-famille.com

Télécharger l’émission


L’accouchement à domicile

Alors qu’en France l’accouchement à domicile reste confidentiel (moins de 1% des naissances), il représente 33% aux Pays Bas et 90% dans le monde. L’accouchement en milieu hospitalier reste finalement minoritaire.
Alors pourquoi tant de polémiques ?
Du côté médical, l’argument principal concerne la question de la sécurité. Du côté des sages-femmes qui pratiquent l’accouchement à domicile et des associations qui les soutiennent, la question est d’abord celle du libre choix de la femme responsable.
Est-il plus risqué d’accoucher chez soi qu’à l’hôpital ? La médicalisation de cet acte, si naturel, n’est-elle pas également source de risque ? L’accouchement à domicile est-il légal, est-il remboursé ?

Emission du 24 septembre 2007 sur Radio Mon Païs (90.1) Toulouse, 59mn
Invités :

  • Henny Jonkers, sage-femme qui pratique l’accouchement à domicile
  • Sandrine Lagarde, Doula (accompagnatrice à l’accouchement) et qui a elle-même accouché à domicile

Quelques références :

  • « L'accouchement à domicile - mythes et réalités » Henci Goer,
  • Résultats comparés de naissances planifiées à domicile et à l'hôpital pour des grossesses à risque faible : étude prospective des pratiques des sages-femmes aux Pays-Bas (T A Wiegers, M J N C Keirse, J van der Zee, & G A H Berghs). British Medical Journal, 1996; 313: 1309-1313
  • « Accouchement à domicile, risque ou modèle ? » Cathy-Anne PIREYN-PIETTE. Mémoire de fin d’études pour le diplôme d’état de sage-femme, École de sages-femmes de Strasbourg, 2005.
  • « Accompagnement global avec accouchement à domicile en France de 1997 à 2001 » Mathilde MUNIER. Mémoire de fin d’études pour le diplôme d’état de sage-femme, École de sages-femmes, UFR de médecine Cochin Port-Royal, Université Paris V, 2005
  • Compilation de l'AFAR sur l'accouchement à domicile et les maisons de naissance
  • « Vivre sa grossesse et son accouchement. Une naissance heureuse » BRABANT Isabelle, Lyon: Chronique Sociale, 2003 / Montréal: Editions Saint Martin, 1991.

Infos pratiques :

  • le site de l’association « doulas de France » : www.doulas.infos
  • l’association des accompagnantes à la naissance, l’ALNA
  • l’école Mère et Monde, institut québécois d’accompagnement à la naissance
  • la 8ème Mère-Veille, organisme québécois également

Environ 60 sages-femmes ou médecins généralistes pratiquent des AAD en France en 2006. Voir le répertoire de praticiens de l'accompagnement global : http://perinatalite.chez-alice.fr/repertoire-praticiens.pdf
Un autre répertoire issu du site de l'Association Nationale des Sage-femmes Libérales : http://www.ansl.org/images/Accoucheuses.pdf

Télécharger l'émission


L’homophobie en milieu scolaire

Passé sous silence, presque anecdotique, la question de l’homophobie en milieu scolaire fait tâche dans une rentrée jugée sans encombre.
Pourtant, l’association SOS Homophobie publie dans son rapport annuel 2007 des chiffres qu’elle juge édifiants. Les actes homophobes se passeraient pour 40% des cas au lycée et pour 38% au collège. L’école serait donc le lieu privilégié pour l’homophobie.

L’ensemble des études rendent compte du caractère dangereux de l’homophobie sur les personnes. Les suicides et tentatives de suicides seraient entre 4 à 14 fois plus nombreux chez les jeunes homosexuels ou bisexuels que pour les jeunes hétérosexuels. Quels que soient les chiffres, une évidence : l’homophobie a des conséquences psychologiques, physiques et sociales dramatiques pour les personnes qui en sont victimes.

Dès lors, comment l’école peut agir et réagir ? Comment parler de l’homosexualité sans tabou ? Ne faut-il pas intégrer la question de l’homosexualité dans une question plus globale : celle du rapport à l’autre ? Finalement, comment protéger nos enfants de cette forme de discrimination qu’est l’homophobie ?

Emission du 10 septembre 2007 sur Radio mon païs (90.1) Toulouse - 58mn
Invité :

  • Jean-Michel Pugnère, psychologue et intervenant à l’association Contact Haute-Garonne

Quelques références :

  • Rapport annuel 2007 de l’association « SOS homophobie »
  • « Adolescence et homosexualité : souffrance, tabou social et inertie éducative », Fédération des associations Gays et Lesbiennes (FAGL), 2005
  • « L’homosexualité à l’adolescence » d’Anne Vaisman – Hydrogène de la Martinière jeunesse.
  • « le droit d’aimer, combattre l’homophobie » de Julien Picquart, éd Syros
  • « Comprendre l’homosexualité » de marina Castaneda, Robert Laffont pocket
  • « L’homophobie » de Daniel Borillo, Que sais-je ? PUF

Infos pratiques :

  • SOS homophobie (n° vert) : 0810 108 135 / www.sos-homophobie.org
  • Fil santé jeunes : 0800 235 236 / www.filsantejeunes.com
  • Association contact 31 : www.asso-contact.org/31

http://www.divshare.com/download/6719952-e43